Menu

Blogue du brasseur

Publication d'articles, vidéos et photos brassicoles, trucs et astuces sur le brassage maison

MERCI ALEXANDRE

Le 27 juin dernier, Alexandre Beaulieu-Simon, biérologue attitré de la Brasserie Artisanale La Korrigane, publiait son dernier blogue. Dorénavant il va consacrer plus de temps à ses études universitaires. En mon nom et au nom de La Korrigane je tiens à remercier Alexandre pour l’excellent travail qu’il a réalisé à titre de rédacteur du blogue de la Korrigane. Dorénavant c’est moi qui prendrai la relève. J’ose espérer que je serai à la hauteur et que je pourrai t’intéresser et, si tu n’as pas encore le feu sacré, te faire partager la passion de la bière qui m’anime depuis près de 30 ans.

Peut-être le savais-tu déjà mais mon intérêt pour la bière remonte à l’époque où ma famille et moi-même vivions en Afrique, dans un petit pays nommé Burundi. Les habitants de cette contrée du monde, comprenant aussi le Rwanda, fabriquent une bière à base de bananes et/ou de sorgho. C’est là que j’ai été initié à la « bière artisanale ». Par ailleurs, comme bien d’autres pays dans le monde, le Burundi possède aussi sa grande brasserie « La Brarudi » qui fabrique notamment les marques Primus et Amstel.

Suite à une visite des installations impressionnantes de la Brarudi et après avoir bu, dégusté serait peut-être un peu exagéré, de la bière de banane et de la bière de sorgho fabriquées par les femmes paysannes dans les collines du Burundi, j’ai décidé que dès mon retour au Québec j’approfondirais le sujet et pourquoi pas, brasserais ma propre bière. Et en 1991, à l’issue de mon séjour en Afrique, je buvais ma première bière artisanale. À cette époque l’information concernant la fabrication de la bière n’était pas aussi accessible que maintenant. On en était aux débuts du World Wide Web et c’est principalement par le biais de Usenet que je pouvais échanger avec d’autres brasseurs, amateurs ou professionnels. J’avais aussi déniché un petit livre intitulé « Comment faire de la bonne bière chez soi » écrit par Jean- François Simard que j’ai lu et relu. Puis j’ai consulté différents ouvrages, surtout américains et britanniques, portant sur la bière. De fil en aiguille j’ai perfectionné mes techniques de fabrication jusqu’à ce que j’en vienne à créer mes propres recettes.

En 2003 je suivais une formation touchant le domaine brassicole, j’obtenais un permis de brasserie artisanale et m’associais à un bistro du Saguenay où je brassais notamment la
« Korrigane », bière éponyme de la brasserie. En 2008 le bistro avec lequel j’étais associé fermant ses portes, j’ai cessé de brasser commercialement. En 2009, Catherine Dionne- Foster, ma fille, reprenait mes équipements et fondait la Korrigane dans le quartier St-Roch, à Québec. Bon, voilà pour les présentations.

Dans les prochains blogues j’aborderai différents sujets touchant le monde brassicole. Je prévois notamment rencontrer un amoureux de la bière de microbrasserie qui, dans son dépanneur, offre à sa clientèle plus de 800 bières d’ici et d’ailleurs. À suivre!
Santé!

Jean Foster, brasseur

5 commentaires

  1. Intéressant parcours, j’ai le bon souvenir de ton intérêt pour la bière artisanale au Burundi et tes descriptions de leur fabrication…

Commentaire

Au coeur du quartier St-Roch

Coordonnées

380, rue Dorchester
Québec (Qc) G1K 6A7
(418) 614-0932
info@korrigane.ca

Emplois

Contactez-nous pour joindre notre dynamique équipe.
evenements@korrigane.ca

Heures d’ouverture

Dimanche au jeudi
11 h 30 – 1 h
Vendredi et samedi
11 h 30 – 3 h

Suivez-nous

Instagram Youtube


Réservez